Input your search keywords and press Enter.

Fêtes de fin d’année : l’intensification de la lutte contre l’insécurité permet à la Gendarmerie camerounaise de neutraliser 13 repris de justice

C’est en vue de garantir aux populations camerounaises une fin d’année sereine et paisible de festivités, marquée depuis quelque temps par la recrudescence de l’insécurité.

La Gendarmerie camerounaise est engagée à une vaste campagne de lutte contre l’insécurité grandissante occasionnée par l’avènement des fêtes de fin d’année. Le dernier fait d’arme de ce corps de sécurité publique remonte au 10 novembre 2020, date à laquelle les éléments du Service central des recherches judiciaires de la gendarmerie nationale, assisté de quelques unités de Légion de gendarmerie du Littoral, ont neutralisé 13 repris de justice de grands chemins.

Suite à la recrudescence des cas de braquages à main armée, perpétrés dans les centres de distribution des Brasseries de Kribi, Edéa, Nkongsamba, Olembé et Nsam depuis le début de cette année, renseigne la Gendarmerie, le Service central des recherches judiciaires de la gendarmerie nationale, assisté de quelques unités de Légion de gendarmerie du Littoral, se sont lancés à la traque de ces malfrats, après une plainte déposée par l’entreprise. Sur renseignements, poursuit-elle, l’un des suspects, un repris de justice, sera appréhendé à Yaoundé. Son exploitation permettra ainsi d’identifier deux groupes armés dans la ville de Douala, tandis que la perquisition de son domicile permettra de saisir une arme à feu et 10 munitions.

Au moment de l’interpellation des 13 bandits présumés, indique la Gendarmerie, le premier groupe était composé de trois individus âgés de 36, 37 et 40 ans, en possession de 02 fusils de fabrication artisanale, de 11 munitions et des poignards. Le second, quant à lui, était composé de 09 individus âgés de 27 à 42 ans, en possession d’un pistolet automatique de marque Glock avec un chargeur garni de 09 cartouches et 01 pistolet automatique de fabrication artisanale. Selon la même source, les suspects ont été mis en cellule à la Légion de Gendarmerie du Littoral et les opérations d’assainissement de la ville se poursuivent afin de garantir aux populations une fin d’année de festivités sereine et paisible. Une collaboration franche à laquelle appelle le secrétaire d’Etat à la Défense chargé de la Gendarmerie nationale, Galax Yves Landry Etoga, entre les populations et ce corps de sécurité publique est de mise, pour des actions efficaces et efficientes sur le terrain.

Bertrand TJANI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.