Input your search keywords and press Enter.

Ebolowa-Akom2-Kribi : le maintien de la circulation et le traitement des points critiques en attendant le bitumage de la route

Sur le site, l’entreprise en charge des travaux de construction s’attelle à exécuter des travaux de maintien de la circulation. Conformément au tableau de bord transmis à l’entreprise depuis la signature en mars 2022 du contrat du marché avec Icm Construction Limited, d’autres opérations sont en cours, notamment celles en rapport avec le plan de gestion environnementale et sociale.

La revue du projet de construction de la route Ebolowa-Akom 2-Kribi, présidée par le Ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, le 20 juillet 2022, a permis de faire le point sur les opérations en cours. L’on apprend alors qu’une forte délégation venue d’Italie a récemment séjourné sur le site du projet, à l’effet de lever les préalables à la validation du plan de gestion environnementale et sociale du projet, exigence du bailleur de fonds qui accompagne l’Etat dans ce projet.

Sur un tout autre plan, celui des travaux en cours, il faut relever que ceux-ci concernent en majeure partie, le maintien de la circulation et le traitement des points critiques. Entre autres prestations, l’identification du réseau des concessionnaires, l’installation du chantier et l’amené du matériel. Pour ce qui est du processus des indemnisations, il faut noter qu’il est en cours. Le décret d’indemnisation pour la partie Mvilla est disponible et le projet de décret pour la partie Océan va suivre sous peu. Pour l’heure, il est question de finaliser la passation des marchés pour les maîtrises d’œuvre technique et géotechnique des travaux de construction de la route Ebolowa-Akom2-Kribi longue de 179,28 km. Les offres des soumissionnaires sont attendues jusqu’au 28 juillet 2022.

Au cours de cette revue, le Ministre Emmanuel Nganou Djoumessi a particulièrement instruit, bien que l’ingénieur du marché soit sur le terrain, le déploiement rapidement de la mission de contrôle à l’effet d’appréhender les prestations en cours pour le maintien de la circulation, qui doivent être prises en compte pour les paiements. De plus, il a demandé que le tracé existant de cette route nationale n°17 soit respecté, de même que son dimensionnement.

Source : Celcom MINTP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.