Input your search keywords and press Enter.

Crise anglophone : Pourquoi l’école devient-elle la cible privilégiée ?

Les  scènes insoutenables qui se produisent depuis un certain  temps dans les institutions scolaires  de la zone en crise au Cameroun, à l’initiative des séparatistes interrogent sur leurs véritables motivations.

L’école est devenue le nouveau temple de cruauté des séparatistes. Après l’assassinat de plusieurs élèves dans un établissement de Kumbo, situation qui avait provoqué une indignation  internationale, les séparatistes remettent cela. Dans un autre établissement scolaire situé dans ces zones en crise, plusieurs enseignants viennent d’être kidnappés. Comme si cela ne suffisait pas, c’est autour d’un autre établissement situé à Limbe de subir les foudres des séparatistes qui ont déshabillé responsables et élèves avant de leur intimer l’ordre de prendre la poudre d’escampette pour avoir la vie sauve. Non sans mettre le feu à cette institution scolaire. Des actes indignes, somme toute.

En effet, la crise anglophone depuis la mis à sac des établissements  scolaires, le kidnapping des enseignants, la tuerie des élèves semblent avoir pris une nouvelle tournure qui montre la cruauté des combattants séparatistes qui s’attaquent à l’éducation qui est la pierre angulaire du développement d’un peuple. L’école est devenue la nouvelle cible privilégiée  des séparatistes alors qu’elle ne constitue en rien un danger mais plutôt une bouée de sauvetage pour l’humanisation de l’homme. Les actes des séparatistes qui s’attaquent systématiquement aux établissements scolaires soulèvent une vague d’indignations  de par le monde. Au regard de ses agissements, les séparatistes continuent de montrer leur hostilité face à la tenue de l’école dans ces zones en crise.  C’est à croire que si ces cas répétitifs d’attaques  d’écoles se poursuivent, les élèves et les enseignants perdront le courage de se rendre à l’école.

De l’avis de certains analystes, les attaques des établissements scolaires sont une nouvelle stratégie des séparatistes qui ont plus d’un tour dans leur sac et  veulent passer un message spécifique que seuls les initiés peuvent décrypter.  D’où l’urgence de contrer ces actions qui banalisent la vie humaine et violent le droit à l’éducation qui fait partie de la charte universelle des droits de l’homme.

Oscar Firi Faba  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.