Input your search keywords and press Enter.

Covid-19 au Cameroun : la Cnps rend opérationnelles les mesures d’accompagnement du chef de l’Etat

Le Dg de la Cnps, Mekulu Mvondo

Ces mesures visant à lutter contre la crise sanitaire, causée par la pandémie, portent pour l’essentiel à l’amélioration des d’allocations familiales.

Suspension, pour une durée de trois mois, à savoir avril, mai et juin, des contrôles sur place de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (Cnps); annulation des pénalités de retard de paiement des cotisations sociales dues à la Cnps, sur demande justifiée; étalement sur trois mois du paiement de la dette des cotisations sociales des mois d’avril, mai et juin 2020, sur demande justifiée; maintien, pendant les trois prochains mois, à savoir de mai à juillet, du paiement des allocations familiales aux personnels des entreprises ne pouvant s’acquitter des cotisations sociales ou ayant mis leurs personnels en congé technique en raison de la baisse conjoncturelle d’activité, notamment dans la restauration, l’hôtellerie, les transports; augmentation du niveau des allocations familiales de 2.800 Fcfa à 4.500 Fcfa et augmentation de 20% du niveau des anciennes pensions n’ayant pas bénéficié de la revalorisation automatique survenue du fait de la réforme de 2016. Voilà les mesures que le Président de la République, Paul Biya, a prises au bénéfice des secteurs d’activités les plus affectés par la pandémie du coronavirus ainsi que des ménages les plus pauvres.

Allocations familiales

Selon la mesure du chef de l’Etat, les allocations familiales passent de 2800 Fcfa à 4500 Fcfa par enfant à charge et par mois, soit une hausse de 60,7%. Il s’agit là d’une mesure qui concerne « tous les allocataires, notamment les travailleurs immatriculés et télé déclarés ainsi que les retraités qui ont des enfants mineurs à charge et affiliés à la Cnps. L’application de cette mesure « coutera plus de 05 milliards Fcfa, sous réserve de l’augmentation probable des effectifs d’enfants», a annoncé le Dg de la Cnps.

Par ailleurs, explique Noël Alain Olivier Mekulu Mvondo Akame, « il y a d’autres prestations familiales qui vont connaître automatiquement le même taux d’augmentation (60,7%) ». Car, la détermination du montant de ces prestations est fonction du montant des allocations familiales. Il s’agit des « allocations prénatales qui représentent neuf fois le montant mensuel des allocations familiales ainsi que des allocations de maternité qui, elles, représentent 12 fois le montant mensuel des allocations familiales. » 

Pour les pensions de retraite n’ayant pas bénéficié de la revalorisation automatique survenue du fait de la réforme de 2016 et qui sont augmentées de 20%, le patron de la Cnps a informé qu’il s’agit d’un chantier en cours. Au demeurant, cette mesure dont le coût est estimé à 12 milliards Fcfa, permet ainsi à cette structure de sécurité sociale de jouer pleinement son rôle de réduction de la pauvreté. A en croire le Directeur général, la Cnps est prête à payer et ce, dès la fin du mois de mai 2020, autant les pensions que les allocations familiales sous les nouveaux montants.

Bertrand TJANI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *