Input your search keywords and press Enter.

Can 2021 : Ketcha Courtès relève le challenge de la mobilisation impressionnante des spectateurs au Stade de Kouekong

La Reine-Mère Célestine Ketcha Courtès et non moins Ministre de l’Habitat et du Développement urbain a répondu à la sollicitation des jeunes de l’Ouest en leur offrant 500 tickets, qui leur ont donné accès au Stade de Kouekong à Bafoussam, qui a fait le plein d’œuf, le 14 janvier dernier. Ce qui a permis au chef-lieu de la région de vivre une ambiance de fête sportive à l’image des autres villes du Cameroun, où se joue la compétition continentale.

Can total énergies Cameroun 2021 à Bafoussam. Le Stade de Kouekong est presque vide de spectateurs. Constat déplorable fait lors du match d’ouverture ayant opposé le Sénégal au Zimbabwe joué, le 10 janvier 2022. Ce qui, selon des observateurs avertis, dilue le spectacle grandeur nature qu’un match d’un tel calibre peut offrir à l’occasion. Face à cette situation qui interpelle les forces vives de l’Ouest, la Reine-Mère Menchiagroup Founkefet tchi’i et non moins Ministre de l’Habitat et du Développement urbain a pris le taureau par les cornes.

Pour rehausser l’éclat de l’événement, Célestine Ketcha Courtès a offert 500 tickets aux jeunes de la région, pour leur permettre d’avoir accès au stade comptant pour la rencontre Guinée-Bissau-Sénégal, le vendredi, 14 janvier 2022. Dans un élan d’hospitalité, il est question pour la Reine-Mère de permettre aux jeunes de célébrer, à travers le football, le vivre-ensemble camerounais, et surtout d’accompagner la jeunesse de l’Ouest dans ses actions de gratitude au Chef de l’Etat S.E Paul Biya. Force est d’ailleurs de relever que Célestine Ketcha Courtès et son homologue du Zimbabwe seront personnellement au stade. « Tous au Stade de Kouekong, le 14 Janvier 2022, et pendant toute la Can », tel est l’interpellation de la Reine-Mère, pour que vive le football continental et que soit sucrée la Can à l’Ouest du Cameroun.

Bal de félicitations

Le président de la Caf – la Confédération Africaine de Football a personnellement félicité les élites de l’Ouest avec en bonne place l’initiative de la Reine-Mère Célestine Ketcha Courtès, qui a permis aux populations de se rendre massivement au stade pendant la Can 2021. Patrice Motsepe, n’oubliera pas de si tôt ce qu’il a vécu au Stade de Kouekong, le 14 janvier 2022, où il a regardé en live les rencontres Sénégal contre Guinée-Bissau, et Zimbabwe contre Malawi, en présence d’un public impressionnant. Dans les tribunes, pas moins de trois ministres des pays en compétition, accompagnés par le ministre de l’Habitat et du Développement urbain. A leurs côtés, les autorités administratives de tous les départements de la région. La commission de la Caf a ainsi eu l’occasion de découvrir qu’à l’Ouest, le vivre ensemble harmonieux est une réalité.

Les jeunes ayant sollicité l’accompagnement de Célestine Ketcha Courtès, comme les autres milliers de spectateurs, ont également eu l’occasion de découvrir avec grande attention les infrastructures offertes à la région de l’Ouest, par le Président de la République, Paul Biya, dans le cadre de cette Can. Une maîtrise parfaite de la mobilité pendant les matchs, des parkings sécurisés, et des aménagements au standing international qui portent le stade ultra moderne en lui-même. S’il faut reconnaître que les deux rencontres du jour se sont jouées sur le stade, dans les gradins, et en marge du stade, il est bien de souligner que la région entière dit merci au Chef de l’État, pour le pari tenu le jour dit. L’Ouest est fière de ses infrastructures. En plus du paysage particulier qu’offrent les montagnes, l’embellissement de la ville, la mobilité urbaine, la voirie, l’ensemble des infrastructures réalisées en faveur de la Can et l’hospitalité légendaire des populations ont particulièrement marqué les étrangers venus au stade ce jour. Sur la pelouse, le Sénégal et la Guinée-Bissau se sont séparés sur un score de zéro but partout, alors que le Malawi a eu raison du Zimbabwe par un score de 02 buts contre 01. La Reine-Mère Célestine Ketcha Courtès a quitté le stade après avoir animé une petite ambiance de fête avec ses homologues venus des autres pays. Satisfaite de ce que la sécurité et l’encadrement des spectateurs répondaient aux normes internationales, elle a personnellement encouragé les populations à revenir au stade. A l’Ouest, la Can est véritablement sucrée.

Bertrand TJANI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.