Input your search keywords and press Enter.

CAMWATER : un audit du projet d’extension commandé pour la station d’Akomnyada

L’objectif de cet audit est de rendre publiques un certain nombre d’informations concrètes sur le projet.

Le directeur général de la Cameroon Water Utilities Corporation, Gervais Bolenga, a lancé, le 14 février 2020, un appel d’offres national, pour le recrutement d’un consultant chargé de la réalisation de l’audit du projet d’extension de la station d’Akomnyada dont la capacité est de 55.000 mètres cubes et du projet d’adduction d’eau potable dans la localité de Meyomessi.Selon le patron de la Camwater, l’objectif de cet audit est de rendre publiques des informations concrètes sur le processus de maturation de ces deux projets, l’état de réalisation physique et financière des travaux, le rendement de produit induit, et de proposer des solutions réelles pour la viabilité de ces projets afin de garantir la desserte en eau.

Ultrafiltration

Concrètement, précise la direction générale de l’entreprise, l’audit va porter sur les phases de conception du projet, de la réalisation et de la réception des travaux. Le consultant retenu à cet effet va auditer le système de production de l’usine ultrafiltration (Station de pompage, système de prétraitement, système de pré filtration ultra membranaire, système de stockage des eaux traitées, produits de traitement et points d’injection et de refoulement. Au plan financier, précise davantage la direction générale de la Camwater, il faudra évaluer le coût des équipements, infrastructures et ouvrages de production de l’usine. En clair, cet audit vise à lever le doute qui plane sur cette infrastructure. Car, certaines sources internesà la Camwater parlent de détournements des fonds alloués au projet, tandis que d’autres considèrent la station d’Akomnyada comme un éléphant blanc. La capacité de production de celle-ci étant située à 37 kilomètres de Yaoundé s’avère de moins en moins suffisante du fait de la forte demande. Il faut rappeler que les besoins en eau s’élèvent à près de 300.000m3 par jour contre 185.000m3 produits par les stations d’Akomnyada et de la Mefou.

Yan TJANI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.