Input your search keywords and press Enter.

Cameroun : les actes de barbarie dans les régions anglophones condamnés par le gouvernement

Réné Sadi, Mincom

 C’est à travers une communication, le 13 août dernier, par son porte-parole, René Emmanuel Sadi.

Le gouvernement camerounais condamne fermement les actes odieux commis par des bandes terroristes sécessionnistes dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest. Son communiqué, publié le 13 août 2020, fixe l’opinion sur les assassinats de deux concitoyennes, les nommées Mbah Treasure et Tumassang confort, respectivement sauvagement assassinées, le 04 août 2020, au lieu-dit Mbingwe road, au quartier Ntualam par Mankon, dans le département de la Mezam, région du Nord-ouest ; et, le 11 août 2020, au quartier Makanga à Muyuka, dans le département du Fako, région du Sud-ouest. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, y transmet aux familles  si douloureusement  éprouvées les sincères condoléances du chef de l’Etat, chef des armées, Paul Biya, ainsi que la compassion émue de l’ensemble du gouvernement de la république.

En outre, le ministre de la Communication, René Emmanuel Sadi, y est particulièrement sans équivoque : (…) Le gouvernement camerounais interpelle celles et ceux, qui, tapis dans l’ombre, notamment à l’étranger, n’ont de cesse de soutenir les rebelles sécessionnistes des deux régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, et d’encourager la perpétuation des atrocités innommables par les hors la loi sur les populations desdites régions, en vue d’une prise de conscience accrue, du préjudice ainsi causé à la paix, à la sécurité et au développement du Cameroun (…) ; le gouvernement en appelle, une fois de plus, à la coopération des pays amis, où sont hébergés les commanditaires de cette rébellion, afin d’aider à leur neutralisation et à la consolidation du processus de pacification des régions du nord-ouest et du sud-ouest(…) ; le gouvernement réaffirme la ferme détermination de monsieur le président de la république, Paul Biya, à poursuivre et à parachever le processus de reconstruction des deux régions du nord-ouest et du sud-ouest, et surtout, à œuvrer sans relâche, pour un retour à la vie normale dans lesdites régions.

Alice OKALA (Stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.