Input your search keywords and press Enter.

Cameroun: évaluation et suivi de la mise en place des Conseils Municipaux et Conseils Régionaux Jeunes par le Minjec


La réunion y relative a été présidée ce 12 août 2022 par le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique, Mounouna Foutsou à Yaoundé.


Lancée le 1er février 2021 à Méri, région de l’Extrême-Nord, à la faveur des manifestations de la 55ème édition de la Fête de la Jeunesse, les Conseils Municipaux Jeunes (CMJ) et Conseils Régionaux Jeunes (CRJ) offrent à la jeunesse l’opportunité inédite de s’imprégner de la gestion des affaires publiques locales, dans un contexte national marqué par le parachèvement du processus de la décentralisation. C’est ainsi que ce 12 août 2022, à l’Hôtel Djeuga Palace de Yaoundé, a présidé la réunion d’évaluation et de suivi de la mise en place de ses Conseils Municipaux et Conseils Régionaux Jeunes au Cameroun. Il est question pour le Minjec de s’assurer de l’effectivité et de la bonne marche de ceux-ci. Cette cérémonie s’est tenue en présence des partenaires au développement tels de l’unicef, Cvuc, Unfpa, Giz, le Minddevel et bien d’autres.
Le Secrétaire Général du Minjec, Benga Zachée Robert Théophile, par ailleurs président du groupe de travail chargé de la mise en place des Cmj et Crj a fait une présentation de la synthèse du rapport général 2021. Il est revenu sur le contexte de mise en œuvre de ces entités additionnelles d’encadrement des jeunes et l’ancrage juridique qui consacre ces entités. Les Cmj et Crj trouvent leur fondement à la fois dans la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030 (SND30), notamment en son deuxième pilier consacré au développement du Capital humain et du bien-être, dans le dispositif règlementaire de la décentralisation, et, par-dessus tout, dans la volonté du Chef de l’Etat. En effet, les moins de 35 ans représentent 79,28% de la population et cette frange est caractérisée par la faible participation des jeunes notamment des jeunes filles aux actions de développement local en dépit des efforts d’encadrement consentis par les pouvoirs publics et une faible perception des enjeux et défis de développement aux niveaux national et local. A cet effet, les Cmj et Crj sont, en complément du Cnjc et du Parlement Jeunesse, un dispositif de mobilisation, d’accueil, d’encadrement et d’action de jeunes âgés de 15 à 34 ans, qui s’engagent volontairement dans un parcours d’une année auprès d’une municipalité afin de donner de leur temps, d’apporter leur participation et d’acquérir ou de valoriser des connaissances et des compétences en matière d’action publique appliquée au développement local. C’est également un cadre innovant de promotion de l’engagement et de la participation volontaire des jeunes à la gestion des affaires publiques locales ; un espace d’apprentissage et d’initiation à la citoyenneté responsable, d’échanges intergénérationnels, de construction et de consolidation d’une conscience citoyenne chez les jeunes. Le projet cible, pour une durée de cinq (05) ans, renouvelable, 66 000 jeunes camerounais de deux sexes.
A sa suite, le Ministre Mounouna Foutsou s’est réjoui de la mise en place des Conseils Municipaux Jeunes avec l’appui des partenaires présents. Il a rappelé que la mise en place de ces instances jeunes participe de la matérialisation vision du Président de la République, Chef de l’État, Paul BIYA. A cet effet, il a annoncé la mise en place du tout premier Conseil Régional Jeune dans la région de l’Extrême-Nord. C’est sur cette note d’espoir qu’il a déclaré ouvert la réunion d’évaluation de la mise en place des Conseils Municipaux Jeunes
A titre de rappel, les Conseils Municipaux Jeunes) et Conseils Régionaux Jeunes sont des dispositifs de mobilisation, d’accueil, d’encadrement et d’action des jeunes âgés de 15 à 34 ans. Ces jeunes s’engagent volontairement dans un parcours initiatique d’une année auprès d’une Municipalité, afin de donner de leur temps, d’apporter leur participation et d’acquérir ou de valoriser des connaissances et des compétences en matière d’action publique appliquée au développement local. Les Cmj et Crj sont mis en place sur la base du Code Général des Collectivités Territoriales. Ils ont des caractéristiques institutionnelle ; éducative ; de participation volontaire et éthique. Comme objectif général les CMJ et CRJ renforcent la participation volontaire et citoyenne des jeunes au développement local. Comme objectifs spécifiques, le Cmj doit faciliter la mise en place et l’opérationnalisation des CMJ et CRJ ; permettre aux jeunes au niveau des communes et des régions de disposer d’un cadre innovant de renforcement de leurs valeurs morales civiques et patriotiques ; susciter l’engagement volontaire des jeunes dans les chantiers de développement local ; améliorer la participation des jeunes aux affaires publiques locales et à la prise de décisions.
Les partenaires de la mise en œuvre des CMJ et des CRJ sont : Minddevel, Minat, Minfi, Minepat, Minas, Minefop, Minrex, Minesup, Cvuc, Système des Nations Unies, Feicom, Bad, Cnjc, etc. La méthodologie de travail en faveur du processus de mise en place de ces entités passe par : la sélection des jeunes suite à appel à candidatures ; l’installation et séjour des jeunes à travers le tutorat (coaching) des Conseillers Municipaux élus et l’Exécutif Municipal; le suivi local à travers un mécanisme multisectoriel ; l’accompagnement des jeunes au bout d’un an.
Ernesthine BIKOLA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.