Input your search keywords and press Enter.

Cameroun : comment le ministre de l’Eau et de l’Energie a désamorcé la grève au barrage de Nachtigal

Grâce au dialogue, le ministre Gaston Eloundou Essomba a réussi à convaincre les grévistes à lever récemment le mot d’ordre de débrayage en guise de protestation des mauvaises conditions de travail et de leur prise en charge.

Depuis le 12 mars 2021, d’importantes promesses ont été faites. Les 1350 employés, représentés par 17 collègues, ont assuré aux membres du gouvernement qu’ils vont effectivement reprendre les activités. L’on retient ainsi de cette victoire du dialogue que le principe du payement de la prime de non logement a été adopté ; qu’elle s’élève à 25 % du salaire de base ; que la réunion de crise a validé le payement de cinq mois d’arriérés aux personnels. En outre, ils vont percevoir deux mois d’arriérés de payement.

Quant aux négociations pour ce qui est des primes de salissure et de rendement, elles sont en cours avec la direction générale de la CCN. Il s’agit du groupement de trois entreprises : NGE Contracting (France), Besix (Belgique), SGTM (Maroc) en charge des travaux de génie civil du barrage de Nachtigal Amont. Au final, les différentes parties ont prévu une autre rencontre, le 16 avril prochain. L’objectif cette fois, c’est de finaliser les négociations.

Il aura donc fallu cette sortie du ministre de l’Eau et de l’Énergie empreinte de dextérité, pour que la paix et la sérénité dans le processus de construction du barrage reviennent malgré le contexte sanitaire précaire. C’est la preuve que le ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee), Gaston Eloundou Essomba, tient à l’opérationnalisation du projet impulsé par le président Paul Biya. Prévue pour être livré en 2023, le barrage de Nachtigal ne sera livré qu’en 2024, en raison de la crise de la Covid-19. Modification du calendrier qui ne décourage pas le Minee qui veille au grain.

Bien plus, dans le chantier de l’émergence, Gaston Eloundou a reçu en audience l’ambassadeur du Royaume de Belgique, le 14 septembre 2020. L’objet de l’échange entre les deux hommes était non seulement l’état des lieux de la coopération belgo-camerounaise dans le secteur de l’eau et de l’énergie, mais aussi et surtout la construction des ouvrages hydrauliques dans les hôpitaux et le secteur de l’énergie électrique via le projet Nachtigal Hydropower Power Compagny (NHPC). Au cours de ces échanges, les énergies renouvelables ont également été évoquées.

Bertrand TJANI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.