Input your search keywords and press Enter.

Bertoua / Développement Locale : le ministre du développement urbain et de l’habitat satisfait du niveau des travaux

En compagnie de l’ambassadeur de France au Cameroun, Célestine KETCHA Courtes a visité des travaux issus du projet C2D capital régional financée par l’agence française de développement.

C’est un accueil très chaleureux qui a été réservé au ministre du développement urbain et de l’habitat Célestine KETCHA Courtèse et Christophe Guillou l’ambassadeur de France au Cameroun dans le cadre de la visite des travaux issus du projet C2D capital régional financée par l’agence française de développement.

Il était question de toucher du doigt le niveau d’avancement des travaux. C’est Après un bref aperçu des différents projets déjà réalisés et ceux en cours de réalisations via une vidéo projection que le ministre du développement urbain et de l’habitat et sa suite ont fait une descente sur le terrain où elle a visité tour à tour les travaux d’aménagements des jardins publics les espaces marchands, l’aménagement de la voirie et du désenclavement de certains quartiers et dont l’achèvement des travaux fait la fierté.

Le Minduh et l’ambassadeur de France

Au terme de cette visite de travail dans la ville de Bertoua le ministre de développement urbain et de l’habitat tout comme Christophe GUILLOU Ambassadeur de France au Cameroun se sont dit satisfaits l’avancée des travaux.

Le programme issu de la coopération entre le Cameroun et la France et mise en œuvre le ministère de l’Habitat et du développement urbain et les communauté urbaines des villes de Bafoussam dans la région de l’Ouest de Garoua dans le Nord et de Bertoua dans la région de l’Est d’un financement global de 90 milliards FCFA,

d’un prêt souverain de l’agence Française de développement à hauteur de 42 milliard FCFA et des fonds du Contrat Désendettement-développement(CD2) issus de la dette bilatérale de 39 milliards CFA ; Pour ce qui est de la région de l’Est elle a bénéficié la somme de 25 milliards pour la réalisation infrastructures à hauteur de 65% du montant alloué les équipements marchands 25% les services et espaces publics 5% chacun.

Olivier DONGMO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.