Input your search keywords and press Enter.

Accidents de la circulation : la nouvelle vignette automobile peut-elle inverser la courbe du phénomène au Cameroun ?

Le nouveau document fait l’objet d’une campagne de sensibilisation, organisée dans l’ensemble du territoire, par le ministère des Transports, du 05 octobre 2020 au 31 janvier 2021.

Selon les statistiques du ministère des Transports (Mint), le Cameroun a enregistré un bilan de 937 personnes tuées par la route. Jean Ernest Masséna Ngallè Bibéhè, le chef du département ministériel fait savoir que les causes de ces nombreuses pertes en vies humaines sont liées en partie à la circulation des fausses vignettes automobiles, qui font perdre plus d’un milliard Fcfa à l’Etat. C’est la raison pour laquelle il a décidé de passer à la vitesse supérieure. Le 05 octobre 2020, le Mint a lancé la phase de sensibilisation, de prévention et de contrôle de la nouvelle vignette automobile sécurisée sur l’étendue du territoire national. Objectif avoué, inverser la courbe des hécatombes sur les routes camerounaises et endiguer la fraude. Ce qui pourra permettre à l’Etat de faire des économies substantielles sur la prise en charge des accidentés et de renflouer ses caisses.

Gare aux récalcitrants !

Selon le communiqué du Mint Ngallè Bibéhè, « Opération zéro accidents », slogan de la vaste campagne, se déroule en deux phases dont la première couvre la période des rentrées scolaires s’étendant du 05 octobre au 29 novembre 2020. Quant à la seconde, elle est fixée du 30 novembre 2020 au 31 janvier 2021, en raison de l’importance du trafic routier en périodes de fin d’année. Faut-il le relever, l’opération, qui se déploie dans les 10 régions du pays, est placée sous la coordination des gouverneurs de régions. Elle est menée sur le terrain par des équipes constituées des responsables du ministère des Transports qui bénéficient aussi de l’appui des forces de maintien de l’ordre et de sécurité. « Toute transgression sera sévèrement punie conformément aux sanctions prévues par la règlementation », a souligné le ministre des Transports.

Bertrand TJANI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.