Input your search keywords and press Enter.

7 novembre 2018. La journaliste Mimi Mefo passera malheureusement sa nuit à la prison de Mew-Bell.

Notre consoeur Mimi Mefo, chef service information et présentatrice vedette de langue anglaise à Equinoxe Tv et Radio était convoquée depuis 14h devant le Commandant en second de la Légion. Elle a été déférée par la suite (21h15) devant le Commissaire du gouvernement (Tribunal militaire).

Elle y était pour la publication des informations sur les affrontements entre forces républicaines et milices séparatistes publiées par Cameroon News Agence qui est une agence de presse agréée. En citant sa source, elle n’est coupable d’aucune infraction mieux encore d’infraction militaire. Au pire, elle devrait être poursuivie d’un délit de droit commun qui ne requiert pas sa garde à vue. Le collège d’avocat conduit par Me Alice Nkom l’a suffisamment démontré.

Le #SNJC prie les autorités compétentes d’éviter que notre pays soit traité comme celui où l’état de droit est en recul et les libertés fondamentales bafouées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.