Input your search keywords and press Enter.

Maître Claude NYAMUGABO, le dénouement d’une campagne électorale qui aura marqué les esprits.

 

Depuis minuit, la campagne électorale a pris fin au Sud-Kivu et sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo.

Trente jours de marathon durant lesquels des candidats ont développé des stratagèmes pour prouver aux électeurs que c’était eux les candidats qu’il leur fallait.

Ils étaient nombreux au départ, mais rares sont ceux-là qui ont franchi la ligne d’arrivée, cela avant le round décisif du 30 décembre 2018 conformément au calendrier de la CENI.

Maître Claude Nyamugabo, Gouverneur du Sud-Kivu, coordonateur du Front commun pour le Congo et directeur de cabinet du candidat de la République Emmanuel Ramazani SHADARY, numéro 13, s’est rendu dans des ville, cités, groupements et villages du Sud-Kivu pour déballer son programme et le projet de son société de son candidat président.

Lui même, candidat député national dans le territoire de Kabare, le numéro 104 n’a pas eu droit au repos.

Kavumu, Mushweshwe, Kashombe, Birava, Luhihi, Ishungu, Lugendo, Nyatende, Mumosho, Ihemba, Miti, Cirinja, Kabanda, Kabamba, Katana, Bugobe, Bushwira et bien d’autres coins, autant de villages et groupements qui ont réservé un accueil royal à leur digne fils. En sa qualité de coordonateur du FCC en province, Maître Claude Nyamugabo a même donné un mot d’ordre à tous les candidats de cette coalition; battre campagne comme il se doit pour Emmanuel Ramazani SHADARY.

Kalehe, Kabare, Fizi, Mwenga, Idjwi, Shabunda, Walungu, Uvira ; tous les territoires ont vibré et ont été colorés sous les couleurs victorieuses du FCC. En meneur de troupe, il s’est personnellement déplacé à Uvira et dans la cité minière de Kamituga, où s’est tenu des meetings organisés par le FCC appelant la population à opter pour la voix de l’émergence que défend le surnommé « Coup sur coup »

A cela s’ajoute l’arrivée triomphale d’Emmanuel Ramazani dans un Sud-Kivu qui était déjà dans l’escarcelle du FCC, que l’on peut mettre à l’actif du mobilisateur des troupes, NYAMUGABO.

Le numéro Un du Sud-Kivu avait au cours de ses meetings appelait à se ranger derrière Emmanuel SHADARY, qui selon ses dires, incarne en mieux l’avenir émergent de la nation Congolaise et la continuité de l’œuvre de reconstruction amorcée par le raïs *Joseph Kabila.*

Sur terrain les observateurs ont vu Maître Claude NYAMUGABO qui bat campagne comme s’il n’a jamais occupé le bureau ovale de Nyamoma, échangeant, marchant à pieds, se mouillant par la pluie, mangeant et dansant avec ses électeurs. Fort de ses réalisations des années antérieures, il est plus que détendu lorsqu’il présente son programme, mais aussi les grandes lignes du projet de société de celui qui sera « probablement » le *futur président de la RDC, *ERS13.*

Partout où Maitre Claude Nyamugabo foulait ses pieds, c’est une foule compacte qui venait l’accueillir et/où qui l’attendait impatiemment sur lieu du meeting. Des habitants qui ne cachaient guère les signes d’espoir qui se dessinaient sur leurs visages en écoutant les messages motivant et réalistes de leur candidat.

L’autre point fort de sa campagne, c’est l’aspect numérique. Ses informations ont inondé les réseaux sociaux à tel enseigne qu’aucun utilisateur de ces canaux de communication ne dira qu’il n’était mis au diapason de l’information. Seconde après seconde, chaque escale était scrupuleusement suivi à la loupe par ses modérateurs des médias sociaux. De Facebook à Whatsapp en passant par le prestigieux Twitter, tout le monde a eu sa dose d’info en instantanéité.

En attendant les élections du 30 décembre, le futur honorable peut vaquer paisiblement à ses occupations avec la certitude d’avoir atteint son objectif : celui de rassembler un maximum d’électeurs autour de lui et de *SHADARY* afin de confirmer leurs leaderships, respectivement à la députation nationale et à la présidence de la République.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.