Input your search keywords and press Enter.

Cameroun- Paracétamol dans la cuisson de la viande de bœuf : un phénomène qui prend de l’ampleur.

Le paracétamol est connu pour être un antidouleur peu coûteux et disponible sans ordonnance. Il peut aider à soulager le mal de tête ou toute autre douleur bégnine. Pour de nombreux ménages, restaurants  et tournes-dos, l’utilisation  de cet antidouleur est de plus en plus un moyen rapide de faire cuire la viande de bœuf. Très économique, il permet de réduire la consommation du gaz domestique, du pétrole ou du bois de chauffage.

Le phénomène très répandu au Nigéria, prend de l’ampleur au Cameroun. « Il est beaucoup plus rapide de faire bouillir la viande avec du paracétamol. Je l’ai utilisé pour faire cuire la patte de bœuf », confesse un responsable d’un restaurant de la ville de Yaoundé. Par ailleurs, il est démontré que prendre de doses de paracétamol, au-delà des recommandations, soit 4 g/24 h, peut conduire à des lésions du foie, entraînant parfois un état hépatique si grave qu’il nécessite une greffe. Lorsqu’on l’utilise en cuisine, le paracétamol perd sa propriété anti douleur et devient acide et dangereux pour la consommation humaine, avis d’expert.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *