Input your search keywords and press Enter.

 Entreprises : l’appel de l’Interafricaine à une véritable culture de prévention et de gestion des risques professionnels

Les recommandations formulées à l’endroit du gouvernement du Cameroun, des employeurs, des travailleurs et de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale à la clôture des travaux de la 26e Journée Africaine de la Prévention des Risques Professionnels et la 20e Journée Mondiale de la Sécurité et Santé au Travail, tenus récemment dans la salle de conférence du Centre de Prévoyance Sociale de Yaoundé-Indépendance.

Comme les pays membres de l’Interafricaine de la Prévention des Risques Professionnels (Iaprp), le Cameroun a célébré en avril la 26e Journée Africaine de la Prévention des Risques Professionnels (Japrp) et la 20e Journée Mondiale de la Sécurité et Santé au Travail (Jmsst). Placées sous les thèmes respectifs : « Le management de la sécurité et santé au travail : quelle approche dans les entreprises (Ge, Pe, Tpe) du secteur formel et dans les entreprises du secteur informel ? » et «Agissons ensemble pour instaurer une culture positive de la sécurité et santé au travail », l’événement s’est tenu dans la salle de conférence du Centre de Prévoyance Sociale de Yaoundé-Indépendance.

Comme l’a souligné le top manager de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (Cnps) : « C’est l’accomplissement des activités du mois de la prévention, commencées depuis le 05 avril dernier à travers la réunion du Comité d’organisation, la sensibilisation à travers les médias et les communications scientifiques auprès des travailleurs des secteurs formel et informel ». 

En présence de la Directrice de l’Equipe d’Appui Technique de l’Oit, Mme Vera Lucia Paquete-Perdigao, et du Directeur Général de la Cnps, Noël Alain Olivier Mekulu Mvondo Akame ; le Ministre du Travail et de la Sécurité Sociale (Mintss), Grégoire Owona, a présidé la cérémonie d’ouverture des travaux marquant cette double célébration : « Il est question à travers les thèmes de ces deux journées d’inciter les entreprises à développer une véritable culture de prévention et de gestion des risques professionnels. Une démarche qui s’inscrit dans le cadre de la célébration de la 136e édition de la Journée Internationale du Travail », a déclaré le Mintss.

Recommandations fortes

Quelques recommandations ont été formulées à l’endroit du gouvernement, des employeurs, des travailleurs et de la Cnps à la clôture des travaux. La Cnps devra à cet effet accompagner les syndicats du secteur informel par les campagnes de sensibilisation à l’assurance volontaire et à la sécurité et santé au travail ; initier un programme de sensibilisation en matière de Sécurité et Santé au Travail (Sst) dans les médias nationaux ; faire un état des lieux des Comités d’Hygiène et de Sécurité (Chs) existants et une analyse de performance par secteur d’activités ; mettre sur pied un programme de suivi des Chs avec à la clé une récompense non financière pour les plus performants ; susciter la création, la formation et le fonctionnement d’au moins 80% des entreprises à potentiel Chs et enfin, former les membres des Chs.

En tout état de cause, la prévention ne relève pas exclusivement ni de l’Etat, ni d’un organisme, encore moins de l’entreprise ou du travailleur. Chacun doit pleinement jouer sa partition.

Bertrand TJANI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.