Input your search keywords and press Enter.

CAMEROUN – ECONOMIE : LES ACTIVITÉS DE LA CAMEROON DEVELOPMENT CORPORATION (CDC) EN CHUTE LIBRE.

Depuis la fin de l’année 2018, on a enregistré une baisse du taux d’exportation du caoutchouc de 24%, ceci dû au manque d’activité dans les zones de travaux, causé par la crise anglophone depuis 2015 déjà.

En effet, la Cameroon Development Corporation (CDC), est l’unité agro-industrielle publique qui exploite des milliers d’hectares d’hévéa (matière première du caoutchouc brut), de palmiers à huile et de bananerais dans la région du Sud-Ouest, qui depuis quelques années déjà sont dans une logique de revendication séparatiste. Le constat a été fait il y’a quelques jours par le comité technique national de la balance de paiement.

Cependant, malgré que les précisions qui expliqueraient cette chute libre inquiétante ne soient pas révélées, tout porte à croire que les conditions de travail des employés de cette unité sont devenues risquées, étant donné que plusieurs de ces plantations sont aujourd’hui occupées par les séparatistes, qui les utilisent comme camps de d’entrainement, comme le souligne le rapport du GICAM (Groupe inter patronal du Cameroun). C’est dire que les ouvriers ne s’y rendent plus par peur de se faire arrêter, voire tuer par ces derniers.

En attendant que la situation se stabilise, on risque d’enregistrer des pertes énormes dans ce secteur d’activité, et on pourrait se demander comment le gouvernement Camerounais pourra t’il palier à ce problème en attendant que ce conflit ne s’arrête définitivement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.