Sociéte

Lutte contre le terrorisme : que deviennent les ex combattant de boko haram ?

        La stratégie gouvernementale de réinsertion et de rééducation des ex combattants de boko haram dans les régions du Nord et du Sud ouest est plus que jamais au cœur des débats en vue de donner un visage d’ange à ces ex ‘’petits diables’’ de la République. 

       C’est dans une caserne militaire  à Maroua que ces ex combattant sont logés. Agés pour la plupart entre 15 et 45 ans  200 au total ont quitté la secte terroriste boko haram  pour retourner à une vie normale ; tous hébergés au camp militaire du secteur  & de la force multinationale mixte basée à Mora dans le département mayo sava. Ces hors la loi désormais pilier national ils sont à l’œuvré certains depuis un an d’autres six mois.

        Ils bénéficient ainsi des visites familiales. Pris en charges par le  CNDDN comité national de démobilisation, de désarmement  Nationale et des organes de suivie des repentis de guerre au Cameroun «  on ne nous menace pas, on se promène partout ici, on nous donne du savon pour nous laver et laver nos habits, on nous donne à manger » témoigne Maki Kassim l’un des bénéficiaires de cette organisation. En compagnie des coordonnateurs de l’organisation internationale de migration et le programme des nation unies pour le développement, l’ancien gouverneur de la région du littoral et coordonnateur National CNDDR Fai Yengo Francis , après les régions du nord et du sud ouest se penche du coté de l’extrêmes nord tache vde donner un nouveau visage à ces  enfants envolés dans la secte boko haram une organisation qui continue à de perpétrer  des attentats suicides tout en mettant à feu et à sang de nombreux villages dans toute la région.

Previous ArticleNext Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 − 8 =