International

Egypte : L’ex-président égyptien Mohamed Morsi meurt après un malaise au tribunal

Mohamed Morsi, le premier président librement élu de l’histoire de l’Egypte était en prison depuis six ans. Pour ses partisans, c’est un « assassinat ».

L’ancien président égyptien issu des Frères musulmans Mohamed Morsi, 67 ans, est mort hier lundi 17 juin, après une audition devant un tribunal du Caire, près de six ans après sa destitution par son successeur Abdel Fattah Al-Sissi, alors chef de l’armée. Il a été enterré mardi selon l’un de ses avocats, Abdelmoneim Abdel Maksoud, « à Medinat Nasr, dans l’est du Caire, en présence de sa famille ».

L’ancien président, en détention depuis juillet 2013, comparaissait au sein du complexe pénitentiaire de Tora dans le sud de la capitale égyptienne.

« Le tribunal lui a accordé le droit de parler pendant cinq minutes (…) Il est tombé sur le sol dans la cage des accusés (…) et a été immédiatement transporté à l’hôpital » où il est décédé, a indiqué le parquet général égyptien dans un communiqué. « Il est arrivé à l’hôpital à exactement 16 h 50 et il n’y avait pas de nouvelles blessures visibles sur le corps », a-t-il précisé. Selon la télévision d’Etat, Mohamed Morsi est mort « à cause d’un arrêt cardiaque ».

Previous ArticleNext Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 × 1 =