Actualités

Simon Ntonga assimile la sécession à la folie. LA FOLIE DE LA SECESSION

Pour le web éducateur, la sécession n’est en aucun cas une solution au moindre problème du Cameroun prenant l’exemple des USA, il soutien que cette grande nation est aujourd’hui l’un des pays les plus louables de notre planète..
La rédaction de 237infos.net vous propose la lecture intégrale de son post sur sa page Facebook.

Que voulez-vous faire de la sécession ?  Croyez-vous pouvoir régler les moindres problèmes avec cela ?  Connaissez-vous l’histoire des sécessions ?
La plus grande nation de notre planète s’est battue pour l’unité. Aujourd’hui, les USA produisent les citoyens les plus patriotes de la planète. Regardez au quotidien leur fierté à être citoyens américains, surtout dans des moments difficiles.
Tous, indiens, descendants de français, d’anglais, d’irlandais, de chinois, d’africains, d’espagnols, d’italiens, portent très haut les couleurs des Etats-Unis d’Amérique, la main sur le cœur et les larmes dans les yeux.
Pourtant si divers, dans ce pays de 50 Etats. Le Cameroun c’est quoi, 10 minuscules régions ?
Et ce sont elles que l’on appelle à éclater ?  Et pourquoi ?  Pour de vils égos ?
Certains avec des machettes pour découper leurs congénères, d’autres avec des armes artisanales pour détruire nos institutions, et d’autres encore avec de faux discours lorsque les derniers, signent des chèques pour amplifier la « GROSSE CONFUSION ».
Parce que certains n’ont pas compris ce que c’est, une nation ?
Peut-être parce que le gouvernement aura aussi failli avec ce système éducatif importé et déboité.
Dites moi, la sécession voulue est laquelle ?  La liberté des anglophones ? Si oui, sont-ils tous fils et filles d’un même père et d’une même mère pour que demain une autre sécession ne s’impose ? Entre Bakweri et Banyangué, etc.
Disons que dans le centre aussi, il faudra parler de sécession entre Eton et Manguissa. Ou bien dans le Sud, entre Bulu et Fang, Batanga et Mabi, Bassa et Ewondo.
Et dans l’Ouest alors ! Qui demandera la sécession, les Baham, Bamoun, Mbouda, Dschang, Bangangté ou Bafoussam ?
Et dans le septentrion ? Qui à son tour voudra se séparer du Cameroun, les peuls, les moudangs, Toupouri , kirdi, Guidar, Guiziga, Haoussa, Hidé, Kanuri ou les mousgoum ?
Et dans l’Est ? Qui voudra aller où des Maka, Akpwakoum, Badjoué, Gbete, Konabembe, Nzimé Méloon,
Mpoumam, Nkounabemé, Bobilis, Pôl, Mvele, Gbaya, Kaka, Mvovon, Bikélé, Mpiemo ?
Au fait, quel est l’élément logique et objectif qui pourrait pousser au soutien en plein 2019, d’un mouvement sécessionniste ?
Chers Camerounais, rien ne sert de marcher sur la lune. La biodiversité sociale comme corporelle est une richesse. Les populations doivent se battre ensemble, côte à côte pour construire des nations prospères et solides et mourir côte à côte. Toute fuite en avant est un énorme échec à consommer avec honte et désolation.
Le Cameroun est comme notre corps à nous tous, demander la sécession c’est tout comme demander l’ablation d’une main, d’un pied, du nez, du ventre, de la tête.
Une personne équilibrée peut-elle naitre à partir de la main ? La science ne l’a pas encore prouvé selon ma préoccupation.
La seule manière d’améliorer notre bien-être c’est de nous engager tous en politique comme activité permanente d’un bon citoyen. Ce sont vos choix par le vote et vos efforts à sécuriser vos votes qui feront de notre pays, une terre meilleure.

Previous ArticleNext Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 + 30 =