Actualités

Cameroun : Le MINJEC présente le YouthConnekt aux partenaires de la région de l’extrême nord.

En prélude du lancement de l’initiative YouthConnekt qui a pour but l’auto gérance,  la réinsertion et  l’affirmation  des jeunes du Cameroun et sous la coordination du  MINJEC S.E. MOUNOUNA FOUTSOU, s’est tenue hier lundi  04 Novembre 2019 à Maroua dans région de l’Extrême-nord une séance de travail entre le ministre de la jeunesse et de l’éducation civique, les jeunes et les partenaires du secteur privé

Le film de la journée

Tout a commencé par la prise de parole d’Ibrahim DJAGRA, qui s’est exprimé au nom des jeunes de la région de l’Extrême nord. En sa qualité de président régional du CNJC, il a  de prime à bord salué l’initiative YouthConnekt au Cameroun puis, a défendu la cause de ses paires. La jeunesse de l’Extrême nord, fortement touchée par les affres de la guerre fondent un grand espoir sur le programme qui est annoncé. Il a par ailleurs, réaffirmé l’engagement de la jeunesse de cette partie du pays à être des acteurs et bénéficiaires de l’initiative.

« Nous sommes conscients de ce que la jeunesse de l’Extrême nord est l’une des plus exposées. Le PNUD est engagé à ses côtés et continuera de le faire dans le cadre de l’initiative YouthConnekt Cameroun ». Dans son allocution, Florian MORIER principal partenaire et représentant régional du PNUD pour la région de l’extrême nord debout,  micro en main, a rassuré les partenaires réunis dans la salle de réunions des services du gouverneur quant à l’accompagnement du programme par l’Agence du Système des Nations-Unies qu’il représente.

La suite sera réservée au MINJEC, qui va saluer la disponibilité du gouverneur MIDJIYAWA BAKARY ainsi que l’ensemble de ses collaborateurs. Il remercie par ailleurs les partenaires invités, pour leur prompte réaction.

Poursuivant ses propos, MOUNOUNA FOUTSOU a fait tout un exposé pour mieux présenter le programme YouthConnekt Cameroun dans toutes ses composantes « il nous revient de nous organiser pour exploiter les opportunités. Les jeunes sont plus attirés par la fonction publique alors qu’un entrepreneur gagne mieux sa vie en étant son propre patron ».

Après ce plaidoyer du MINJEC, la place a été donnée aux échanges. Les interventions ont pour ainsi dire, laissé comprendre un manque de confiance chez les jeunes entrepreneurs, d’initiatives malgré les opportunités locales, de formation et bien évidemment d’accompagnement. S’agissant de la région de l’Extrême nord, elle est l’usine des plus pauvres, l’une des plus sinistrées où les jeunes sont vulnérables. ” Tous ces problèmes sont en réalité, des opportunités d’affaires. Donc il faut saisir cette perche tendue par le YouthConnekt”, dira MOUNOUNA FOUTSOU avant de permettre aux partenaires d’intervenir.

Faut-il le rappeler que c’est dans l’entreprise Weey, structure évoluant dans la promotion des nouvelles solutions solaires (Mpower) que le Minjec MOUNOUNA FOUTSOU en compagnie du gouverneur MIDJIYAWA BAKARY, a bouclé sa visite des entreprises. Tout en encourageant les promoteurs, il les a invité  à doubler d’efforts pour étendre leurs activités  afin d’offrir plus d’opportunités d’emploi aux jeunes. Et Aux jeunes employés, il leurs a demandé de faire  leur travail,  leur priorité afin de permettre à leur employeur de maintenir le cap.

Previous ArticleNext Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
1 + 2 =